1 Quid de l’Alaska ?

(c) Ron Niebrugge - www.wildnatureimages.com
On se souvient tous de cette histoire qui avait fait le tour des USA, via les médias, à propos de l’équipe des Whalers en Alaska. Cette équipe d’un lycée, située dans la bourgade de Barrow, au nord de l’état. Un coach avait tiré le signal d’alarme parcequ’il n’avait pas d’argent pour financer son équipe et tenter de sortir les jeunes inuits du désœuvrement et de la délinquance. Au final, une chaîne de solidarité s’est formée et un stade leur a même été construit. Mais, à part cela, quid du foot us en Alaska ?


Le terrain des Whalers, sans doute le turf le plus au nord du monde

Une question me taraude depuis toujours : pourquoi l’Alaska n’a pas d’équipe de football reconnue ? Vous savez, cet avant dernier état des USA (avant Hawaii) à intégrer l’union. Celui qui est le plus grand de tous avec une superficie qui représente presque ¼ des USA. Celui de l’ex-candidate à la vice-présidence des USA, Sarah Palin. Hawaii a bien son équipe NCAA, alors pourquoi pas l’Alaska ?

A cause du manque de population ? Certes, cet état est peu peuplé mais il ne l’est pas moins que le Dakota du Nord, le Wyoming ou le Vermont. A cause du climat ? Mauvaise raison car au sud et au centre de l’Alaska, les températures sont mêmes parfois meilleures (de septembre à décembre, mois traditionnels pour les compétitions de foot) que dans le Wyoming, en tout cas les mêmes qu’au Canada. A cause de la distance ? Ben, la distance est moins grande que pour aller à Hawaii. Non, je ne trouve pas la réponse… ou bien si, l’argent ! Monter une équipe de football compétitive, même en NCAA III (voir en NAIA) ce n’est pas comme chez nous : il faut prévoir large avec terrains, salles de muscu, le staff technique et sa rémunération. 

L'Alaska, c'est presque le quart des USA

La seule qui pourrait se payer cela serait la grande université publique de l’état : University of Alaska. Mais rien ! Du Hockey forcement mais pas de football dans le département sport. Il faut donc regarder du côté des schools, mais là on s’aperçoit vite que ce sont de très petites schools… trop petites pour se permettre un championnat avec 5 ou 6 déplacements dans la «métropole». Bilan, pas d’équipe de football dans un championnat nationale !

Du coup, le football en Alaska a du monter son propre championnat d’Etat. Difficile de savoir quand le foot est apparu là-bas, on pense qu’il a toujours existé mais la première grande structuration s’est faite sous l’égide de l’ASAA (Alaska School Activities Association). 

(c) akphotograph.zenfolio.com
Actuellement, il existe 31 écoles divisées en 3 catégories de championnats :
- le championnat des grandes écoles : 15 équipes dans 2 conférences (COOK INLET & RAILBELT)
- le championnat des moyennes écoles : 9 équipes dans 2 conférences (NORTHERN LIGHTS & SOUTHEAST)
- le championnat des petites écoles : 7 équipes dans 1 conférence (GREATLAND)

Ne cherchez pas ! Les plus grandes écoles sont toutes situées autour de la plus grande ville de l’état : Anchorage. De toute façon, la ville et son agglomération regroupent 40% de la population totale de l’Alaska (359 180 habitants). Logiquement aussi, les équipes qui sont les plus titrées sont celle des écoles d’Anchorage : Service High School (6 titres), East Anchorage High School (4 titres), Bartlett High School (4 titres), Dimond High School (4 titres). Cette saison, la finale du championnat des grandes écoles a été gagné 28 à 19 par South Anchorage contre Service.

(c) Marc Lester - www.marclesterphoto.com
Les Wolverines de South Anchorage, champions 2012

Le développement du foot us est impossible à prophétiser, si tant est qu’il y en ait un. Cette année a eu lieu un regroupement, sous l’égide de coachs compétents (voir : www.allalaskafootballcamp.com). Une première qui démontre peut-être la volonté de faire avancer les choses. Mais le foot est probablement condamné à rester une anecdote sportive, tant qu’une équipe n’intégrera pas la NCAA. A moins que les instances de l’IFAF autorisent à faire une nouvelle exception en acceptant une équipe nationale d’Alaska dans une compétition, comme ils l’ont fait pour les Samoas Américaines. Franchement cela me gênerait pas plus que cela.

Belette

1 commentaire:

  1. moi je pense que l'université de l'alaska devrait essayé de ce joindre au SIC canadien car beaucoup moin de contraite budgetaire cra pas besoin de bourse d'etude etc a payé et des equipe plus proche comme UBC etc

    RépondreSupprimer