0 Toulouse-São Paulo-Connecticut

Tiago à droite avec le casque de sa school (Saint Thomas More)

Je vous avais présenté Tiago Siqueira, ce jeune brésilien passé par les Ours de Toulouse avant de revenir au Brésil (voir son interview pour le blog). Il vient de terminer sa saison dans le Connecticut où il est parti tenter sa chance.

Avant de parler foot, donne-nous des news de l’ambiance là-bas ! Toi qui as vécu au Brésil et en France, tu dois avoir un point de vue intéressant sur la possession d’armes par n’importe quel citoyen d’un pays. Savoir qu’un copain de ton équipe puisse posséder une arme sur lui, ca te fait quoi ? 

C'est dingue quand même… mais ce n'est pas pire qu’au Brésil où beaucoup plus de personnes ont des armes pour se “protéger”. Sauf qu’au lieu de penser au moyen de diminuer les armes, comme au Brésil, les Américains veulent armer les professeurs pour qu'ils défendent les enfants dans les classes. En entendant ce genre de discours, je pense qu'ils sont sur le mauvais chemin pour résoudre le problème ! Mais voilà, c'est aussi cela l'American way of life ! !

Tu as quitté le Brésil, mais j’imagine que tu dois être aux anges de savoir que ton équipe des Corinthians a conservé son titre de champion de football américain ce week-end contre Vasco ? Tu gardes des liens avec eux ?

C'est encore mieux de savoir que j'ai contribué à cette victoire. J'ai joué le début de la saison avec eux donc j'ai fait ma part pour cela. Bien sûr que je maintiens des liens avec eux ! Ils voulaient même me payer les billets pour rentrer au Brésil et jouer la finale. Malheureusement je ne pouvais pas manquer le nombre de jours de classe nécessaires sans risquer mon année scolaire. Cela aurait pu entraîner un préjudice trop grand pour moi.

Corinthians champion du Brésil 2012 (Touchdown Tourneio) 
Corinthians Steamrollers 31-12 Vasco da Gama Patriotas

Cairos Santos
Au passage, tu as vu que le gagnant du Lou Groza Award ( le trophée du meilleur kicker en NCAA) est un brésilien de l’université de Tulane : Cairo Santos ? Un natif du pays du soccer champion du kick, cela ne s’invente pas, non ?

J'ai été informé de cela par Maikon Bonani, le kicker de South Florida, avec qui j’ai de la famille en commun. En effet, je suis allé passer mes vacances en Floride pour Thanksgiving avec ses parents et oncles et ils parlaient de ce gars tout le temps en disant qu'il allait voler la vedette à Maikon.

Je peux dire qu’à chaque fois qu’un coach découvre que je suis brésilien, je dois répondre systématiquement à deux questions : « do you mean soccer when you said “football” ? » Et aussi « can you kick also ? »

Cette saison, tu choisis de partir aux USA pour poursuivre tes études, pourquoi les USA ? Et pourquoi ce choix du Connecticut et ce lycée en particulier ?

Je pense que c'était le pas que je devais faire dans ma vie footballistique pour tenter de me faire recruter par une fac et pouvoir bénéficier d’une bourse d'athlète. Mes options étaient conditionnées par les lois sur l’immigration aux USA car je voulais une école privée pour garder le choix de l’endroit où aller (le lieu d’affectation est tiré au sort pour un étudiant étranger dans le système public). Donc j'ai choisi un lycée spécialisé qui envoie des étudiants dans une fac “prep school”. De plus le coach de l'équipe du Brésil, Clayton Lovett, a de bonnes connections avec cette école et m'a fait accepter comme student-athlete en bénéficiant d’une bourse.

Du coup, tu te retrouves dans ce que l’on nomme une «Prep School» (école secondaire privée pour les préparer à l’université). Forcement tu sonnes à la porte de l’équipe de foot du lycée. En te voyant, ils étaient plus surpris d’apprendre qu’il y avait du foot us en France ou au Brésil ?

Comme toujours les Américains pensent qu'ils sont les uniques habitants de la planète à faire ce qu'ils font, donc cette question était toujours au centre des premières discussions avec les coaches ou autres responsables des équipes.


Tu joues avec de joueurs de quels âges ? C’est quoi les catégories ?

Maintenant j’en suis revenu à jouer avec des personnes de plus ou moins mon âge : Entre 16 et 19 ans. Les écoles forment des équipes, non plus par catégories d'âge, mais par catégorie de ce que j'appellerais “qualité de joueur”. Les meilleurs jouent dans l'équipe “Varsity”. La catégorie en dessous est “Junior Varsity (JV)”. Pour les grosses écoles, ils ont une équipe appelée “Thirds” qui n'a presque pas de matchs mais qui joue des démonstration games ou scrimmages. Les deux premières catégories jouent les championnats de l'Etat. Dans notre cas, c’est le championnat des prep schools de la Nouvelle-Agleterre.

Tu es arrivé quand ? As-tu fais des tests pour jouer avec l’équipe et y a t’il eu des camps de préparation ?

Je suis arrivé 2 semaines avant le début des cours, en septembre. Pendant 3-4 semaines, on a fait une sorte de camp pour principalement se remettre en forme mais aussi apprendre le playbook. C’est là que l'on est choisi pour faire partie des catégories.

Le niveau sportif ca donne quoi ?

C'est totalement différent de ce que j'ai vu auparavant. La plupart des joueurs connaissent toutes les règles et ont idée de comment tout cela fonctionne. Je dirais qu'ils ont les bases déjà acquises ce qui facilite tout le reste de l'apprentissage et du développement du joueur.

Et le format du championnat : combien de matchs ? Combien d’équipes dans votre poule ? C’est quoi le titre à gagner ? Un site web pour voir tout ca ?

Le spot pour suivre tous les sports des highschools aux USA est le web site Maxpreps. Tu as même un ranking national. Mon championnat est simple : tu as un scrimmage de preseason puis 8 matchs contre chaque équipe de la poule. S’ajoutent des matchs qui comptent pour le bilan total mais qui ne sont pas très importants pour les playoffs. La 1er et 2nde équipe de la poule participent respectivement aux playoffs et wildcards.

www.maxpreps.com, le site spécialisé dans le sport en highschool

Ton sentiment sur votre saison ?

Mon équipe est dans une phase de transition ; tout le staff a changé ! Pour la plupart, les joueurs sont nouveaux ce qui nous fait perdre la bataille de la taille physique, mais nous avons beaucoup de nouveaux talents. Malheureusement nous n'avons pas suffisamment de linemen, ce qui a nous a conduit à un maigre bilan de 1-7 dans la ligue dont 3 matchs perdus pour moins de 3 points.
Je pense que l'équipe a plus appris sur l’idée que l'on doive se concentrer à construire un jeu plutôt que de dépendre des big plays. Les joueurs ont évolué et on espère pouvoir recruter une ligne, l’année prochaine, pour aller jouer et gagner des matchs en playoffs.

C’est quoi la suite pour toi ? Tu restes aux USA ou tu continues ton aventure dans un autre pays ?

Ce qui est sûr c'est que je reste aux US. Par contre, je ne sais pas si j'accepte l'offre de mon coach de continuer une année de plus au lycée (Post Grad Year) ou si je vais directement en fac. J'ai aussi l'option des Junior college ; Tout cela est à décider encore ! J'ai beaucoup d'options à penser et peser.

Quelque chose à rajouter ?

Je vous remercie pour le travail que vous faites et c’est un plaisir pour moi de contribuer à la vie du blog.


Interview de Belette

0 commentaires:

DONNEZ VOTRE AVIS !