4 Je reste pour Mickey, malgré tout !


L’annonce a fait l’effet d’une bombe : ESPN America devrait cesser en juillet prochain. Tout cela à cause du soccer puisqu’ESPN a perdu l’essentiel de ses droits TV sur la Premier League anglaise (la plus regardée au monde avec des droits qui égalent presque ceux de la NFL). Du coup, elle jette l’éponge en guise de représailles… enfin faut le comprendre comme ça ! Fini la filiale basée à Londres qui nous relayait les programmes de sport US (ainsi que ESPN Classic au passage) !  Une aventure commencée en 2005 avec NASN qui ravisait les fans de sports américains en Europe. Une vraie gifle pour les passionnés ! L’occasion pour moi de m’immerger dans la filiale de Mickey et tenter de trouver une explication…




Quand on pense Disney, on pense d’abord au cinéma et aux parcs d’attractions. En réalité Disney c’est d’abord les médias. Presque la moitié de son chiffre d’affaire est réalisé par son département «média» qui regroupe la chaîne ABC, les diverses chaînes de Disney Channel et, ce qui nous intéresse le plus, sa chaîne de sport ESPN. Le rachat d’ESPN en 1996 sonne comme un coup de tonnerre dans la stratégie du groupe Disney qui décide dorénavant d’ajouter le sport à son offre de divertissement. Depuis cette date, le monde du sport n’a plus le même visage avec un acteur aux moyens démesurées. En 15 ans, la chaîne de sport va gonfler son offre dans les sports où elle est présente mais partir aussi à l’assaut d’autres disciplines aux quatre coins de la planète via ses filiales (comme le soccer en Europe ou le cricket en Inde). Aujourd’hui elle est N°1 au monde même si chez nous elle reste quasiment absente sur le marché. Faut dire qu’en France, les sports US (hormis peut-être la NBA et ses français) n’intéressent personne et que nos sports domestiques n’offrent aucune attractivité à l’internationale.



Par ricochet, j’ai cherché à connaître l’implication d’ESPN dans le football américain. Si mes recherches internet se révèlent exactes, je crois pouvoir dire que la chaîne sportive de Mickey est le plus grand soutien à notre sport via l’achat des droits TV de la NFL et ceux des conférences NCAA. J’ai chiffré à 2,4 milliards de dollars son engagement annuel (qui seront portés à 3,2 milliards en 2014). En NFL, elle est actuellement devant ses concurrentes avec 1,1 milliards (1,9 en 2014) de droits TV. Et probablement aussi la 1er en NCAA avec le cumul de tous les droits qu’elle a acheté auprès des principales conférences (ACC, SEC, BIG12, BIG10, PAC, Big East,… et son contrat pour la diffusion des play-offs) conjointement avec les autres chaînes concurrentes.
Si mes calculs sont bons, dés que vous donner 10 euros à Mickey, 6 cts vont au foot us via les droits TV. Voilà une bonne raison d’aller dépenser sont argent à Eurodisney en plus d’apprécier l’ambiance [pour finir de vous convaincre, je vous rappelle que Disney avait des origines françaises - voir cet article - et rappeler que l’univers Disney puisse ses racines dans nos comtes et légendes européennes, bien loin du supposé impérialisme à l’américaine]. Bon, c’est vrai que le plus simple pour donner son argent est d’acheter des produits sous licences NFL ou NCAA ou de s’abonner directement via les Game Pass et autres player VOD. Vous pouvez aussi vous abonner à Beinsport mais là c’est seulement la NFL qui récupère une petite partie puisque la chaîne a piqué les droits français à Canal+.

Avec toutes ces recherches, j’espérais trouver un début d’explication à la fin annoncée de ESNPA en Europe mais j’ai fais chou blanc ! Ce qui apparaît évident, c’est qu’elle est la résultante de la guerre acharnée que se livre ESPN avec son principal concurrent à travers le monde : News Corp. En effet, l’essentiel des droits du soccer anglais sont tombés, comme par hasard, dans les mains de l’opérateur télé Sky, filiale du News Corp. News Corporation que l’on connaît bien aux USA à travers sa filiale : Fox. La même qui bouscule ESPN pour le rachat des droits TV de la NFL et des conférences NCAA. [voir un article des Echos]


Le ESPN Wide World of Sports Complex
dans le parc à Orlando

Mais à quoi joue ESPN, ces derniers temps ? C’est un peu la question que l’on se pose avec ce possible retrait de l’Europe. Un indice nous a récemment été fourni avec son désengagement de sa filiale ESPN STAR (chaîne qui offre des programmes sportifs dans 25 pays asiatiques) au profit de News Corp (encore elle !). En fait, c’est bien à un repli stratégique vers les USA sur son cœur de gamme, auquel on assiste. Voilà qui nous renvoie à une triste réalité ; les sports US ne trouvent pas leur public à l’étranger. Pas suffisamment pour faire vivre une chaîne de sport qui ne diffuserait que çà. A moins que l’avenir pour ce modèle économique soit résolument tourné vers la diffusion par internet via la VOD. On attend la suite…

4 commentaires:

  1. Pour info, le pack ESPN a augmenté de 50 centimes chez Free depuis le début de l'année.
    Du coup ça rejoint un peu la logique des pertes financières mentionnées dans l'article.

    RépondreSupprimer
  2. Une connexion internet et le GamePass pour 150$ environ et vous avez la saison NFL + Playoffs + bonus Chaînes etc... Les matchs condensés ou entier à regarder qd vous voulez!
    Il est là le bon support pour suivre la NFL :D :D

    RépondreSupprimer
  3. Oui, le pack ESPN est passé de 99 cts à 1€49 sur Free, du coup je l'ai arrêté en début de mois.

    150$ juste pour la NFL c'est méga cher.

    Très mauvaise nouvelle !

    RépondreSupprimer
  4. Pu**** Mic-Hey (je sais c'est de mauvais goût^^) me la bien mise a moi aussi .. j'avais ESPN...mais ça c’était avant ! XC

    RépondreSupprimer