6 Hommage au Mark Zuckerberg du foot us français



La parole à ceux qui ont fait le Foot US made in France.

Il était impossible de ne pas donner la parole à celui qui est un peu notre Laurent Plegelatte de l’internet, celui qui a l’origine du big bang du foot us version française sur la toile. A l’heure des réseaux sociaux et du web sur le téléphone, certains ont oublié qu’il a existé une époque où il en fallait peu pour être heureux : juste un PC en forme de grosse tour et un seul site web. Une époque rythmée par nos dimanches soir où nous nous précipitions, après les matchs, sur le site USFoot.com pour des troisièmes mi-temps hautes en couleur. Parole à Olivier Montausier.

Je ne vais pas te faire l’affront de te présenter, toi le Mark Zuckerberg du foot us français, alors fais-le ! Qu’est-ce qu’on mettrait en haut à droite (dans l’encadré) sur ta page Wikipédia ? :-)

Mark Zuckerberg n’a rien inventé, mais il a su réaliser et monétiser l’idée des autres… moi j’ai simplement comblé un vide sur le net à un moment donné, je n’ai jamais réellement mesuré l’importance des revenus qui peuvent émaner de ce genre de système. Je suis beaucoup moins malin que mark et du coup beaucoup moins riche.

Alors si j’avais une fiche sur Wiki il faudrait mettre : né le 20 novembre 1974 à Toulouse, marié 3 enfants. Formation hasardeuse et profession en conséquence.

 ---- Dans une première vie comme joueur ----

Ta renommée s’est faite grâce à tes réalisations sur le web, mais ce que l’on sait moins c’est que tu fais partie de l’histoire du club des Cougars en tant que joueur (de 1995 à 2003). Pourquoi avoir choisi ce club qui n’évoluait qu’en division 3 à l’époque ?

2 ans avant d’arriver aux Cougars, j’habitais près d’Aix-en-Provence où j’ignorais jusqu’à l’existence du foot us… je me suis exilé à Belfort parceque je passais plus de temps à batifoler sur les pelouses qu’à bosser en cours.

Il faut dire qu’à l’époque Aix-en-Provence était la ville « la plus sexy de France » avec le plus grand nombre de sous-vêtements vendus par habitants… difficile de bosser dans ces conditions quand on a 18 ans alors qu’à Belfort, où résident mes grands-parents, il n’y a rien d’autre à faire que de travailler !

Après quelques matchs de Rugby, je me suis tourné vers le club de foot us local les « Lions de Belfort » où j’ai fait mes premiers pas uniquement parceque j’en avais marre de finir les matchs de rugby avec une tête d’agglo.

Puis j’ai déménagé à Cergy. J’ai simplement débarqué dans le club le plus proche de chez moi. Il y avait plusieurs clubs un peu plus loin qui évoluaient dans les divisions supérieures comme les Fighters mais le niveau du club m’importait peu, je voulais juste m’amuser.

Quelle allure avait le club des Cougars à cette époque des pionniers ?

C’était déjà un club structuré avec un pasteur américain pour coach et un gros canadien dans l’équipe. Je suis arrivé l’année où le club survolait le championnat de D3 (je me souviens d’un 76-0 contre les Northmen de Cherbourg) pour perdre en finale contre les Molosses.

Mais le système de jeu ressemblait plus à ce que l’on ferait avec des Cadets aujourd’hui… peu de passes et une défense 4-4 en permanences avec des mouvements ultra simples. C’était assez basic mais on s’amusait bien, j’ai tout de suite accroché. On se permettait même de faire des petites variantes personnelles entre DL, au moment où on se mettait en place, sans pour autant que les LB soient au courant… le truc impensable quand le niveau de jeu est élevé.

Tu as donc participé à l’essor du club avec ses deux finales (D3 et D2) et la montée en Elite ? C’est quoi tes meilleurs souvenirs ?

En D3 je n’ai joué que quelques actions sur les 3 matchs de playoff… mais c’est à ce moment-là que j’ai eu mes deux meilleurs souvenirs :

Lors de mon premier match en ¼ contre les Européens de Strasbourg, je me retrouve sur un sack en même temps que mon capitaine presque étonné d’être sur l’action, je me relève calmement et là je vois « Laurent Chaubell ILB #56» se relever avec une tête de fou furieux, on aurait dit un zombie de « World War Z ». A cet instant j’ai compris qu’on ne pouvait pas jouer au foot avec une intensité inférieur à 150% ce que j’ai immédiatement appliqué et je suis vraiment devenu accro.
L’autre souvenir c’est le match suivant en ½ contre les Kiowas. J’ai eu un peu plus de temps de jeu et j’ai fait mon premier sack solo ;  j’ai eu l’impression que l’action durait une éternité et  je m’en souviens comme si c’était hier. Après, sacker est devenu une routine… c’était moins drôle.

Argonautes vs Cougars au début des années 2000

Même si les jeunes du club ne s’en souviennent pas (ainsi que les chroniques historiques), tu n’as pas démérité en tant que joueur. Parle-nous de tes prouesses ?

On ne peut pas dire que j’étais un bon joueur. Comme j’ai surtout évolué en DE, pour à peine 90kg, je n’ai jamais vraiment appris à lire le jeu et je passais le plus clair de mon temps à éviter les OL ce qui a coûté cher à mon équipe sur les jeux de course.

Mais j’étais rapide et instinctif. Je ne crois pas avoir croisé aux Cougars un seul joueur plus rapide que moi WR et DBs inclus, du coup ça me permettait de sortir des gros jeux en étant là où on ne m’attendait pas…

Je ne sais plus exactement combien de saisons j’ai fait aux Cougars, mais dès ma première année en D2 j’ai toujours terminé meilleur sackeur du club au poste de DE ; J’ai aussi joué une saison au poste de LB où j’ai terminé meilleur plaqueur mais sans grand mérite car on jouait en 3-4 et les trois autres LB starter n’ont pas terminé la saison.

Quand j’ai quitté le club, j’avais le record du nombre de sack en un seul match (3.5 je crois mais je ne sais pas s’il tient toujours, faudrait demander au président du club) pour mon dernier match contre les Spartiates à Amiens (d’ailleurs leur QB ricain ne s’est malheureusement pas relevé sur mon dernier sack)

Tu arrêtes de jouer à cause d’une blessure, c’est cela ?

Non, j’ai été blessé sur l’une des premières actions de mon premier match en D1 contre les Argonautes… mais j’ai fait deux saisons supplémentaires par la suite, je ne pouvais pas arrêter sur une blessure.
Ces sont les contraintes de la vie et la déception de ne jamais avoir pu jouer efficacement à un poste où je pouvais plus courir qui m’ont fait arrêter. Ceci étant j’avais une façon de jouer un peu agressive - ce que je le paie cher aujourd’hui - donc l’un dans l’autre, il était certainement temps d’arrêter.

Quelques années après j’ai entraîné la défense des cadets sans grand succès. J’avais à cœur de leur donner des bases solides pour la suite, du coup je les faisais défendre avec des jeux trop compliqués pour leur âge (genre des cover 2  ou 3  en cadet quand personne ne passe) et je les ai pénalisé car je reste persuadé qu’ils avaient le niveau pour gagner le championnat. Je crois savoir que plusieurs d’entre eux jouent encore et plutôt bien donc je me plais à penser que ça n’a pas été totalement inutile.




---- Dans une deuxième vie dans le web ----

Parallèlement à ta carrière de joueur, tu lances le premier site web communautaire sur le foot us en France. Au début de l’interview, j’ai dis « Zuckerberg » mais je devrais dire « Bill Gates » vu qu’on se souvient de toi comme un acteur du web.1 (avant les facebook et autres twitter). Si ma mémoire est bonne, tu lances un forum puis une sorte de plate-forme communautaire où chaque club peut créer sa page. C’est bien ca ? Je crois même que tu t’occupes du 1er site de la FFFA ? Avec quels moyens as-tu commencé et qu’est ce qui t’avait poussé à te lancer dans cette aventure ?

En fait j’ai commencé par monter un annuaire des sites de foot us par ce que j’avais un mal de chien à repérer les sites des clubs ainsi qu’un forum qui a eu un certain mal à décoller. Puis  j’ai monté le site des Cougars et je me suis dit qu’avec un poil de travail ça pourrait servir à tous les clubs car à l’époque peu de clubs avaient un site Donc j’ai créé une interface pour que les clubs puissent gérer leur site sans moi mais surtout pour que leurs news apparaissent sur le site central.

Au plus fort du site j’avais une 60aine de clubs qui utilisaient mon système ainsi que la fédération et quelques ligues régionales. C’est là que le site est devenu incontournable parceque les petits clubs avaient une visibilité multiple : sur usfoot.com, le site France, le site de la ligue et le leur.

Je l’ai codé en ASP sur une base Access puis en Php Mysql puis en Java… ca m’amuse de coder, ça me détend.

Mais on se souvient surtout du mémorable forum USFOOT.COM, qui était le lieu incontournable des footeux de tout l’hexagone. Cette espèce du comptoir de café où on allait pour voir les derniers potins, les derniers coups de gueules et autres règlements de comptes verbaux d’après match ! Toute une époque ! (Merde, j’ai l’impression de refaire la scène des tontons flingueurs dans la cuisine…)

En fait ce genre de site ne peut vivre que dans la polémique. Au début, il y avait très peu de membres donc je m’en suis créé une dizaine de profils bien cadrés (je n’ai jamais révélé cela avant… chut !) un qui parle un peu pointu et qui ne connaît rien au foot, l’autre qui parle en langage SMS et gonfle tout le monde, un troisième con et agressif, un donneur de leçons, un raciste, un gentil, etc.… Et j’ai commencé à donner des avis contradictoires avec différents profils voir à les faire s’engueuler entre eux ! !

C’était assez amusant car quand j’allais m’entraîner aux Cougars certains joueurs me disaient « t’as vu machin sur usfoot.com ? Mais quel abruti »… machin c’était moi et du coup en quelques mois j’avais assez de membre pour laisser tourner le site seul. Je crois que j’avais environ 2000 membres actifs quand j’ai arrêté.

Qu’est ce que tu as du en chier en tant que modérateur ! Surtout avec tous ces exclus qui revenaient avec un autre speudo ou qui en avaient plusieurs… (un peu comme moi, lol). Comment oublier les envolées des Soron, Philo, M16, Painch,… et tous les autres. Avec le recul, quel souvenir as-tu de tout cela ?

Non c’est plutôt un bon souvenir, il y a eu très peu de débordements relevant de l’exclusion parfois quelques provocateurs. Je les voyais revenir à cause des cookies mouchards qui m’indiquaient quel membre utilisait plusieurs pseudos et comme d’une part j’avais moi-même pratiqué ce sport et que d’autre part la polémique a toujours été source de buzz tout ça m’a bien amusé.

Le plus dur à gérer c’était les paris en Brouzoufs sur tous les matchs mais là aussi ça m’a donné de bon souvenir comme celui d’un coach qui s’est demandé s’il ne devait pas volontairement foirer le field goal pour être plus proche du score de son pari !

Il y a deux ans, tu te retires du web footballistique. Explique-nous tout !

C’est un ensemble de choses qui m’ont fait arrêter…

En premier lieu, je n’ai jamais cherché à monétiser le système. Il y avait des pubs qui payaient à peine les frais fixes (à l’époque tout coûtait nettement plus cher sur le web surtout les serveurs capables de supporter plusieurs millions de pages vues tous les mois) et sur 60 clubs seuls un ou deux ont participé financièrement.
En soit ce n’était pas un problème mais ça a commencé à me gonfler quand les clubs qui ne payent rien (dont le mien) ont commencé à râler sur telle ou telle fonctionnalité qu’il fallait ajouter (et je te passe les menaces de procès quand il y avait marqué « site officiel des Flashs de la Courneuve » qui n’avaient pas d’autre site à l’époque).

Et puis les Cougars ont quitté le système car ils voulaient un truc perso. Ce qu’ils n’avaient pas compris c’est que sur internet le plus important n’est pas d’avoir un beau site mais il faut qu’il soit vu. Quand un club était sur usfoot, il assurait un maximum de visibilité à son actualité car elle était immédiatement reprise sur plusieurs autres sites qui rabattaient les visiteurs sur le site du club ce qui générait un très bon référencement dans les moteurs de recherche.

Aujourd’hui les clubs ont regagné un peu de visibilité avec facebook, mais encore faut-il avoir des membres. Sur usfoot, tous les clubs partageaient tous les membres ainsi que tous les visiteurs. Un article qui restait 4 jours sur la page d’accueil d’usfoot était vu par plusieurs centaines de visiteurs.

Tu t’intéresses toujours au foot français ou pas ?

Non c’est une torture de regarder du footus, je ne regarde plus aucun match sans quoi je suis frustré de ne plus pouvoir retourner sur un terrain.

Quelque chose à rajouter ?

Merci de m’avoir interrogé, je ne savais même pas que quelqu’un se souvenait encore de tout ça… Tu dois être vachement vieux !

6 commentaires:

  1. Je me souviens très bien que nos coach nous engueuler pendant les discours aux training en nous disant de ne pas s'engrainer sur les forums USFoot et que certains prenait d'autre pseudo pour ne pas se faire choper! C'était bon.......

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrais que c'était une bonne époque (nostalgie) sans mentir ça manque de ne pouvoir débattre comme nous pouvions le faire, c'était bien cool merci pour ces beau moment passé sur USFOOT.

    RépondreSupprimer
  3. mdr la vidéo que tu as retrouvé... c'est mon frangin qui a fait ca dans un mode de communication un peu spécial :)
    OM

    RépondreSupprimer
  4. le meilleur forum de tous les temps ! Y'a des dimanches soirs où ça devenait complétement fou. On postait le nom des scoreurs, c'était classe. Conf'ouest + usfoot, c'était parfait.
    D'ailleurs en parlant de Conf'Ouest, qu'est devenu Seb Hervé ?

    RépondreSupprimer
  5. Ca ne nous rajeuni pas tout cela mais qu'est ce que c'était la bonne époque. Aujourd'hui nous disposons de nombreux outils (facebook, twitter) mais on galère pour trouver des résultats et surtout plus aucun débat n'est possible. Usfoot devrait revenir.

    RépondreSupprimer
  6. Sincèrement je tiens à vous témoigner de mon étonnement face à votre ha titube , mon fils à trouver votre portefeuille avec tout les documents ( permis passport Cb carte d'identité carte vitale etc,,, ) et la seule réponse de votre part et par la négative lorsque je vous parle de récompense , (pour un gamin fier et heureux de rendre votre bien ,) vous n'avez pas déniez le remercier , pire encore vous menacez de demande de rançon ( une folie pure et simple ) ne soyez pas étonné la prochaine fois si personne n'emtame de recherche ce déplace de plusieurs km passe des appels téléphoniques et perde du temps pour vous rendre vos effets ,,,la meilleure education c'est l'exemple !!! Soyez pas inquiet je lui ai donné 50€ de récompense , pour sont comportement à votre égard !!! même si je pense que vraiment vous le méritez pas au vu de votre habitude et comportement ,,, ! Mais là il s'agit d'éducation ,
    Que faite vous dans le bien communale ???? PROFITEZ DES GENS BIEN !!! Certainement
    Copie envoyer à Justin Vogel

    RépondreSupprimer